Mythe ou réalité!

Il y a beaucoup de mythes et certains tenaces à propos de ce que nous mangeons.

Oui, oui… je parle encore de manger… Mais cela peut avoir un impact sur notre bien-être et donc je me sens concernée happy-smiling-baby-871295107960hz2.

  1. L’œuf est mauvais pour la santé             oeuf

Faux. D’après les résultats d’études de grande envergure, cette théorie bat de l’aile. Ainsi, dans la célèbre Framingham Heart Study, au cours de laquelle on a établi pour la première fois le lien entre taux de cholestérol sanguin élevé et crise cardiaque, rien n’indiquait que la consommation d’œufs augmentait le risque de cardiopathie.
Comment expliquer cela? Il se trouve que seulement 25% du cholestérol sanguin vient des aliments. Le reste est fabriqué par le foie, qui en produit beaucoup quand la consommation de gras saturés, par exemple le burger au fromage, est élevée. Cependant, l’œuf contient peu de cette catégorie de gras. En outre, il est riche en nutriments dotés du pouvoir de protéger contre les dommages potentiellement causés par sa teneur élevée en cholestérol, comme les gras insaturés, divers minéraux, du folate et d’autres vitamines B.

Alors pour Pâques, pas de modération! Heu… œufs frais j’ai dit pas œufs de Pâques (trop bon!) Lire la suite

Publicités

Compléments alimentaires

Pourquoi faire me direz-vous? Moi, je mange équilibré, je mange bio, hou la la c’est dangereux ces choses là, il ne faut surtout pas y toucher, bla bla bla…

En réalité, même en mangeant équilibré à chaque repas – selon les consignes du Plan National Nutrition Santé (PNNS) –, il est impossible d’atteindre les taux optimaux de plusieurs nutriments essentiels, dont par exemple la vitamine D, la vitamine C et la vitamine B1, B6 et la vitamine E. Ceci du fait des besoins importants de la vie moderne, de certains produits pauvres en nutriments sur le marché, de changement dans nos habitudes alimentaires (de moins en moins d’abats, riche en nutriments rares, consommés: glandes, reins, coeur…). Lire la suite

Laissez-moi RIRE

Les endorphines. C’est quoi ça me direz-vous? Eh bien, nous en produisons tous grâce à notre hypophyse et notre hypothalamus lorsque nous faisons une activité physique intense, lorsqu’on est excité, lors de l’orgasme…Elles ont une capacité analgésique, créent une effet de bien-être et même d’euphorie. Et c’est 100% bio!

Alors comment bien en profiter? Faîtes du sport, faite l’amour, trouvez des activités excitantes et riez, riez, encore riez. Je ne m’en prive jamais et je ris sans retenu dès que possible car c’est excellent pour relâcher la pression.

Le RIRE est souvent considérer comme l’expression juste d’une émotion sur le visage. Nous allons découvrir que c’est un exercice physique, un anti-douleur, un anti-stress, il diminue l’anxiété, l’insomnie et la pression artérielle. Quoi d’autre? Il renforce le système immunitaire et et et….il rend plus sociable surtout le rire en groupe. Lire la suite

Manger mieux en 5 étapes

Manger fait partie de nos besoins naturels et vitaux. C’est aussi un acte social, qui en appel à l’émotion, à la sensualité, voir à plus pour certains. Hum…. c’est trop bon!

Pour ma part, j’aime manger mais pas n’importe quoi, c’est un réel plaisir.

Alors comment bien manger, disons mieux manger et rester en bonne santé?

Première étape: connaître sa relation à la nourriture (pas si facile)

Suis-je gourmand? Ai-je un appétit d’oiseau? Suis-je obsédé par mon poids? Est-ce que je fais très attention au regard des autres? Comment je me vois dans 10 ans (physiquement)? Est-ce que je vis pour manger ou je mange pour vivre et me faire plaisir?

C’est toujours bénéfique de mieux se connaître et surtout de savoir quelles sont nos limites.

Deuxième étape: boire de l’eau et encore de l’eau (sans se noyer)

Un adulte doit boire entre 1 et 1,5 Litre d’eau. Cela permet de nettoyer le corps, de compenser les pertes naturelles de liquides (urines, sueur, respiration…) et cela atténue l’envie de boire d’autres boissons calorifiques et non nécessaires.

Ah, j’oubliais: pour nos amis seniors, buvez même si vous n’en ressentez pas le besoin.

Troisième étape: manger lentement et dans le calme (sans s’endormir)

Cela va permettre de prendre le temps d’apprécier votre repas, de diminuer votre stress, d’avoir une meilleure digestion et même de maigrir car le cerveau a le temps de réaliser que vous êtes rassasié sans que vous ayez trop mangé.

Quatrième étape: manger varié (il faut du tout pour faire un monde)

A consommer sans modération (tout excès nuit): les fruits, les légumes, les féculents, le poisson, viande blanche (sans la peau)

A consommer avec modération: les huiles en sauce, le beurre, le sel, le sucre, la viande rouge, les céréales, le fromage, le beurre, le lait (nous perdons vers l’âge de 7 ans l’enzyme qui permet de digérer facilement le lait et il contient trop acides gras saturés d’origine animale). J’ai tenu à ajouter une petite explication pour le lait car c’est l’idée reçue la plus encrée: « il faut boire beaucoup de lait pour avoir des os forts ».

A consommer occasionnellement: les fritures, les confiseries, pâtisseries…

Cinquième étape: se faire plaisir et faire plaisir (génial!) Lire la suite